Placés : qui est Shaïn Boumedine, l’éducateur débutant du film ?

A l’occasion de la sortie de « Placed », une plongée ludique et émouvante dans un foyer pour jeunes en difficulté, proche du héros du film : Shaïn Boumedine.

Dans Placés, le premier film réalisé par le scénariste tuche Nessim Chikhaoui, Shaïn Boumedine se pose en étudiant découvrant les joies (et les difficultés) d’être éducateur. Si sa performance est convaincante, ce jeune Montpelliérain, aujourd’hui âgé de 25 ans, n’a jamais envisagé de se lancer dans une carrière d’acteur… Jusqu’à ce que le jeu bouleverse sa vie.

Née d’un père d’origine algérienne et d’une mère d’origine marocaine, la petite Shaïn s’est d’abord tournée vers le sport pour mieux vivre le divorce de ses parents. Il pratique le football et l’athlétisme depuis l’âge de 11 ans, dans le but de devenir un athlète professionnel. Malheureusement, une blessure l’oblige à démissionner.

Il poursuit ses études et, après avoir obtenu son baccalauréat avec spécialisation en architecture, travaille comme serveur et plagiste pendant un été dans sa ville natale. A cette époque, il accompagne, presque par accident, un ami à un casting supplémentaire dans lequel il laisse également ses coordonnées à l’agence…

Shaïn ne le sait pas encore, mais son profil n’est pas passé inaperçu auprès de Stéphanie Ladet, directrice de casting expérimentée qui a l’oeil pour dénicher de jeunes talents…

N’ayant pas de retour, il s’inscrit, comme prévu, en BTS Travaux Publics à Nîmes. Mais, près de deux ans après le début des cours, il est approché pour un petit rôle dans le prochain film d’Abdellatif Kechiche, Mektoub My Love : Canto Uno, librement adapté de La Blessure, le vrai de François Bégaudeau.

Déterminé à tenter l’aventure, Montpellier décide d’arrêter ses études pour travailler sous la houlette du prestigieux metteur en scène… Et c’est un pari gagnant : après plusieurs auditions, Shaïn Boumedine rencontre Kechiche qui lui propose de jouer non pas figurant, mais Amin, le un héros silencieux et attentif foulant les plages de Sète !

En 2018, Canto Uno est salué par la critique et le jeu authentique de Shaïn, dont la sensualité illumine chaque plan, ne laisse personne indifférent. Cependant, la suite du film, Intermezzo, a fait scandale au Festival de Cannes 2019 en raison de la radicalité de son appareil et de ses scènes de sexe explicites.

A cela s’ajoute la faillite de la société de production de Kechiche, Quat’sous Films, qui a également compromis la sortie du troisième ouvrage, Canto Due (dont plusieurs scènes sont tournées)… Et plus généralement le projet du cinéaste pour l’acteur, qui de « faire dix autres films avec Shaïn dans le rôle d’Amin, qu’on suivra jusqu’à l’âge de 45 ans ».

Mais Shaïn Boumedine ne se décourage pas, bien au contraire ! Il continue de passer des castings et de goûter à la série avec Les Sauvages, une fresque familiale et politique menée par de nombreux acteurs célèbres dont Roschdy Zem. Pendant six épisodes, il incarne Slim Nerrouche, le fils cadet de Dounia (Farida Rahouadj).

Début 2022, la montpelliéraine revient au cinéma et campe le héros de Placés, contraint de devenir éducateur dans une Maison d’Enfance à Caractère Social. Le réalisateur Nessim Chikhaoui est également tombé amoureux de l’acteur :

« Il était sur ma shortlist. Je l’avais vu dans Mektoub My Love et dans Les Sauvages. Et David Bertrand, le directeur de casting, m’a beaucoup poussé à le rencontrer. Shain est entré dans la salle, et le soleil est rentré avec lui. Il a un charisme de fou. Avec son côté à la fois sérieux, studieux, un peu enfantin, qui renforce les moments où il s’énerve et craque, il apporte beaucoup au film. »

Enfin, si le film n’a pas de date de sortie pour le moment, Shaïn Boumedine jouera le rôle principal dans Nuclear Summer, dans lequel il se retrouve enfermé dans une ferme après un accident nucléaire…