« C’est une expérience viscérale » : « Top Gun : Maverick » devient le plus gros hit français de l’année

Publié le 13 juin 2022 à 14h05, mis à jour le 13 juin 2022 à 15h23 Source : JT 20h NOUS

Publié le 13 juin 2022 à 14h05, mis à jour le 13 juin 2022 à 15h23

Avec plus de 3,2 millions d’entrées, « Top Gun : Maverick » est désormais le plus gros succès de l’année en France.Le retour de Tom Cruise souffre à peine de la concurrence du nouveau « Jurassic World ».Un carton décrypté par Frédéric Moget, directeur général de Paramount France.

Avec plus de trois cent deux cents millions de licences, « Top Gun : Maverick » est le plus gros tube de l’année en France.

Le retour de Tom Cruise ne souffre pas de la concurrence du nouveau « Jurassic World ».

L’encadré a été traduit par Frédéric Moget, directeur général de Paramount France.

The Top Gun : Le phénomène Maverick continue. Avec 3 234 886 entrées ce soir dimanche, le film de Joseph Koskinki a remporté Le Batman, le plus gros succès au box-office depuis le début de l’année en France. Avec 747 millions de dollars dans le monde, ce sera une étape majeure pour la carrière de Tom Cruise. Et le joueur ne veut pas s’arrêter là puisque le prochain volet de la saga Mission : Impossible sortira l’été prochain. Frédéric Moget, PDG de Paramount France, donne à TF1info la clé du succès….

Êtes-vous surpris par le succès du film ?

En termes d’objectifs, il n’est pas surprenant qu’il en arrive là. Ce qui nous surprend cependant, c’est qu’il a rapidement franchi la barre des 3 millions. Dès le début, nous savions que nous avions un film spécial entre les mains et que le bouche à oreille serait incroyable. Nous savions que cela durerait longtemps, nous savions que les gens ne se contenteraient pas d’en parler mais reviendraient le voir. Mais pas de cette façon. Remarque : nous avons battu le record d’admission à l’Ascension en Chine, puis le record du week-end du week-end de l’Ascension. Et encore une baisse d’approbation pour l’approbation de l’Ascension de la semaine prochaine ! Au troisième mercredi, face à un autre blockbuster du printemps, Jurassic World, qui a si bien marché, la chute de Top Gun : Maverick n’est que de 20 %.

Un excellent bouche-à-oreille

Un excellent bouche-à-oreille

Sur le papier, on imagine que le film s’adressait à un public obscur. Mais les jeunes semblent impliqués. Est-ce quelque chose que vous avez vu?

Il y a encore un gros morceau de plus de trente-cinq ans et nous en sommes heureux car depuis l’épidémie, il fait partie du public qui n’est pas revenu dans l’industrie du sport en tant que jeune. . Nous voulions aussi que Top Guns : Maverick participe à la reconquête de tout le public. Et ce qu’on voit, c’est que beaucoup de gens vont voir un film en famille. J’ai des amis de mon âge, environ 50 ans, qui m’ont dit le premier week-end qu’ils iraient voir un film avec leurs enfants et leurs parents ! Mais il y a aussi le vrai problème créé par le petit. Une autre chose que j’aime, moi dans le film, c’est qu’il n’y a quasiment pas de format numérique, quand le public dans l’avion, ils prennent en fait le « G ». On s’est demandé si le public plus jeune, habitué aux valeurs numériques numériques, y croirait. Et ce qu’on voit, c’est cette expérience physique, viscérale, unique qui les excite le plus et provoque le bouche-à-oreille. Ceci est renforcé par des modèles haut de gamme comme IMAX ou 4DX, qui intéressent les jeunes.

Le succès du film s’inscrit aussi dans « l’effet Tom Cruise » et ce côté rock star du cinéma populaire qui traverse les générations ?

Il ne fait aucun doute qu’il y a du respect pour les choix de Tom Cruise. Au Festival de Cannes, le délégué général Thierry Frémaux a rappelé à quel point la qualité cinématographique a été élevée dans sa carrière. Nous savons, lorsque nous entrons dans la salle, que nous assisterons à un spectacle incroyable. Dans ce film également, je crois, la générosité et l’honnêteté de sa part font que, oui, il est au cœur de l’événement.

Tout le monde le sait à Hollywood : Tom Cruise ne veut faire des films que pour les salles de cinéma, et rien d’autre

Tout le monde le sait à Hollywood : Tom Cruise ne veut faire des films que pour les salles de cinéma, et rien d’autre

Frédéric Moget, PDG de Paramount France

A Cannes, Tom Cruise a expliqué qu’il n’était pas question d’une seconde pour donner Top Gun : Maverick sur la plateforme pendant la peste. Le film est aussi un moyen pour lui de se souvenir de son implication dans le film, n’est-ce pas ?

Il a vraiment dit oui. Pour lui, il y a une plateforme pour les plateformes dans l’écosystème du cinéma. Mais quand il fait un film, c’est au cinéma, en pensant au film. C’est ce qui l’a toujours fait rêver, ce qu’il veut faire bouger. Tout le monde le sait à Hollywood : ils veulent juste faire un film, et rien d’autre.

L’épidémie a poussé certains dirigeants comme Warner et Disney à repenser leur plan de sortie de nouveaux films entre les films et les diffusions. Pour Paramount, le film reste-t-il la pièce maîtresse du film ?

Bien sûr. Je pense que nous l’avons montré avec tout ce que nous venons de sortir. A l’ouverture de la salle en France, nous avons sorti Sans Bruit 2, un film que nous leur avions réservé, qui devait sortir au début de la peste. Dans la plupart des cas, il est vrai qu’il y a eu des tentatives, des tests d’une sorte de sortie. Mais ces événements ont renforcé ce que nous savions : rien ne crée de valeur, rien ne crée d’événement autre que la production de jeux, localement et globalement, comme le montre Top Gun : Maverick aujourd’hui.

Travaillez-vous déjà dur sur la sortie de Mission : Impossible 7 ?

Nous avons déjà montré un certain nombre d’articles aux exposants et nous venons de publier la première bande-annonce. Il y a un film qui est une chose MAJEURE dans l’histoire du cinéma. Tom Cruise repousse les limites tout le temps et ce que nous avons expliqué sur le côté transgénérationnel de Top Guns : Maverick, nous pensons, sera également repris dans la franchise Mission : Impossible. Notre mission aujourd’hui sera de vendre à la fois l’événement Mission : Impossible mais aussi de combler l’écart avec la sortie de Top Gun : Maverick et de poursuivre le dialogue entre les anciens et les nouveaux fans.

Top nombre de réalisations Top Gun : Maverick ?

Le chiffre que nous pensions au départ était de 5 millions d’entrées. Si on fait le calcul, d’après la version actuelle du film, c’est possible, surtout si on pense qu’il continuera à se jouer tout l’été.

Entretien avec Jérôme Vermelin

ToutTF1 Info

Plus à lireDernière minuteTendance